22-23 septembre 2012- WE Vallée des Merveilles – gravure rupestres –

En cette fin septembre, le soleil nous a offfert généreusement ses rayons dévoilant ainsi les gravures du mont bégo.

Cette journée débute tranquillement par la montée au refuge des merveilles. En chemin nous nous arrêtons à la minière (ancienne mine de plomb argentifère en activité jusqu’en 1927). Le déjeuner se fera sur le sentier cairné rive gauche face à la vallée accompagné d’un petit verre de vin de sorbier maison !. Les marmottes déjà crient notre arrivée au refuge. Nous repartons après un petit temps repos pour une petite marche autour du lac fourchas pour découvrir les premières gravures de corniformes face au mont bégo. Lors du repas nous préparons notre journée de demain. Le jour selève à peine 6h30 et déjà les appareils photos sont en marche pour photographier le lever de soleil. 8h tout le monde et prêt. Nous partons en direction de l’homme aux braz en zig-zag. Au lieu astronomique de la civilisation du taureau. Les chamois jouent à cache cache. Ensuite ce sera le tour du sorcier d’avoir de la visite. Nous naviguons entre les gravures protohistoriques, romaines, historiques et contemporaines. Ce haut lieu chargé d’histoire de l’âge du bronze ancien (de -2400 à nos jours) plongé dans l’ère du taureau (-4000 à -2000) nous aura révélé tous ses secrets. Alors si vous aussi voulez découvrir le seul monument historique à ciel ouvert d’europe…évadez vous dans l’histoire…. patrimoine archéolgique unique 37000 gravures sur 1400 hectares.

Yohann Accompagnateur en montagne

Une orchidée du Mercantour : La nigritelle de Cornilia

A la fin du printemps et début de l’été, fleurie dans les pelouses alpines de l’étage alpin, une orchidée haute en couleur : La « Nigritelle de Cornilia » ou « Nigritelle Rose ».

La « Section Nigritelle » regroupe une quinzaine d’espèces  ou sous-espèces très proches les unes des autres (5 en France). On les trouve toute qu’en altitude respectable à partir d’environ 1600 m d’altitude. Son nom « Nigritelle » vient de « Nigritia » signifiant couleur noire. En fait cette orchidée est rouge, mais très foncée, presque noire effectivement. Elles se distinguent aussi, par leur forte odeur de vanille.

Exception à la règle,  La « Nigritelle de Cornilia » est donc rose  « saumon », avec des nuances variables. Elle n’en est que plus belle encore !  Elle n’existe que dans les Alpes du sud (c’est une endémique) et très abondante dans le Mercantour comme sur ces beaux clichés de Sandrine (randonneuse du club, merci à elle) près du Mont Lapassé (altitude environ 2300 m), durant cette belle randonnée à la Madone de Fenestre !