Soleilhas, Esteron

Superbe  randonnée d’automne ce dimanche 19 octobre au départ de Soleilhas dans le Haut Esteron, déjà dans les Alpes de Haute Provence, à quelques km seulement des Alpes Maritimes. C’est le pays des clues, c’est à dire celui des gorges étroites taillées par l’Esteron et ses affluents.

Une très jolie boucle passant par le hameau abandonnée du Veraillon et par la magnifique petite chapelle St Pierre de style roman et récemment restaurée. Près de la chapelle un canal (qui alimente St Auban pas loin), prenant sa source au pied d’une petite cascade avec sa vasque émeraude…

Nous marchons à travers les forêts de de pins, de chênes et surtout de hêtres aux magnifiques nuances rouges et jaunes.

Soleilhas porte bien son nom, tellement le soleil chauffe à notre arrivée finale au village.

Belles photos de Catherine et Hélène !

Fabrice

12 oct : Randonnée aux grés d’Annot

Eventbrite - Programme clubrando06 : 2014

Même si le soleil ne s’est pas montré généreux, les nuages sont restés sages lors de cette randonnée au plus profond des grés d’Annot . Le sentier serpente parmi les innombrables blocs et falaises de grés dont les « jardins et chambre du roi » et le défilé des garambes font partis. Arrivé sur le site de la chambre du roi, nous ramassons quelques châtaignes que faisons grillées à la poêle plus loin dans la forêt pour une dégustation conviviale bien sympathique. Le point sublime nous fait découvrir la vallée du Coulomp et les villages aux alentours. Le retour se fait par l’abri des espaluns, un ancien abri plusieurs fois occupés.  Merci à Hélène pour les photos !

Yohann Accompagnateur en montagne

Randonnée à Barels dans le Val d’Entraunes…

Eventbrite - Programme clubrando06 : 2014

En ce dimanche 28 septembre sans le moindre nuage et dans cette lumière douce que seul l’automne peut offrir, notre groupe avait pour objectif le hameau de Barels,  haut perché  dans le  Val d’Entraunes (Haut-Var) et situé dans la zone centrale du Parc National du Mercantour.

Le chemin que nous empruntons au dessus du village de Guillaume, progresse à travers les forêts et les près de fauche, et domine la vallée de plus de 1000 m : au loin les « aiguilles de Pelens », le village de Chateauneuf d’Entraunes, les cimes « de Pal », et « de l’Alp », les marnes noirs… quel beau panorama s’offre à nous !

Pour la pause déjeuner, nous arrivons à Barels, dont les vestiges témoignent de la relative richesse des activités rurales d’autrefois : ici vivaient jusqu’à l’avant guerre de grandes familles, élevant vaches et moutons, cultivant blé pour le pain, l’orge pour les bêtes…

Nous rencontrons un sympathique « habitant » des lieux (qui restaure une des maisons) et qui nous ouvre la chapelle et nous racontent quelques histoires. Au loin, 2 bergers veillent sur un troupeau d’environs 500 moutons.

Et plusieurs cerfs brament tout autour de nous  pour fêter cette randonnée du début de l’automne…

l’alimentation en randonnée : conseils

Eventbrite - Programme clubrando06 : 2014

La randonnée, quelque soit son rythme ou sa difficulté est une activité physique, qui nécessite donc une dépense énergétique supérieure à « une activité sédentaire ». Une bonne alimentation va vous permettre de repousser la fatigue, de mieux résister aux intempéries…. Voici donc quelques conseils  sur l’alimentation en randonnée bien adaptée pour être en forme et minimiser le risque de défaillance et éviter la fameuse « hypoglycémie » qui est un risque d’accident en montagne.

L’alimentation avant la randonnée.

Même s’il est important d’avoir une alimentation équilibrée quotidiennement, lorsque vous avez une randonnée de prévue, il faut se concentrer sur le dernier repas de la veille et de votre petit déjeuné.

Le dernier repas de la veille.

Le repas de la veille à pour objectif de constituer vos réserves d’énergie pour la journée qui vous attend le lendemain. Il devra donc  principalement être constitué d’un apport de glucides (sucres lents pour constituer votre stock de « carburant ») comme les pates, riz, pommes de terre… qui pourra être par exemple accompagné d’un filet de poulet, du poisson. Eviter les viandes rouges en général avant de faire du sport.

Le petit déjeuné

Afin que celui-ci soit digéré et assimilé, il doit être pris 2-3 heures avant le départ de votre randonnée. Il est très important de ne pas sauter ce repas qui va vous apporter l’énergie nécessaire à votre journée. Si vous n’avez pas faim le matin quelques petites astuces pour éviter de partir à jeun qui serait une grosse erreur :

  • Ne vous levez pas au dernier moment
  • Prenez un verre d’eau dès votre levée et attendez un petit peu avant de commencer votre petit déjeuner
  • Etalez votre petit déjeuner par petites portions régulières plutôt que vous forcer  à tout manger d’un coup

Pour sa composition ne changez pas vos habitudes  :

  • Tartine de pain avec un tout petit peu de beurre et de la confiture (ou du miel dont l’apport est très intéressant)
  • Boisson chaude (thé, café)
  • A éviter les aliments gras comme les viennoiseries 

L’alimentation pendant la randonnée.

Voici quelques règles simples à respecter pour que votre randonnée se déroule au mieux :

  • Prévoir un repas principal  durant la randonnée. Exemples : salade composée (Riz, pates, pommes de terre), tartes, cakes, sandwichs crudités…
  • Prévoir des aliments à prendre régulièrement en collation en cours de randonnée. Exemples : barres de céréales, barres énergétiques, oléagineux (amandes, noix..) fruits secs (raisins secs, abricots secs…), pâte de fruit, pain d’épice…

  • Vos aliments doivent avoir un volume réduit, qui allègera également votre sac. (Réduisez les emballages)

Gardez toutefois la notion de plaisir et ne vous privez pas devant une dégustation de fromage lors d’une randonnée gastronomique en montagne par exemple !

Les granges de la brasque – Vésubie

Eventbrite - Programme clubrando06 : 2014

Après « quelques virages » et une route semées d’embuches, nous arrivons aux « granges de la Brasque » à 1700 m d’altitude en Vésubie. De cet ancien camp d’entrainement militaire (chasseurs alpins , régiment d’artillerie de montagne, génie), ne reste que quelques baraquement et une église en ruine. Le sentier monte tranquillement au col du fort, nous en profitons pour ramasser une grande quantité de framboises et des champignons (coulemelles et sanguins). Nous arrivons à la Tête de Siruol, petit sommet panoramique.

En descendant de la pointe de Siruol, un champ de myrtilles prêtes à être ramassées. Quelques fleurs profitent encore du soleil (aconit anthora, gentiane cillée et champêtre )  Arrivé pour 12h à la tête de siruol, nous profitons d’un superbe panorama de la vallée de la Vésubie, Mont Bego, Grand Capelet, Gelas, Argentera, Cime du diable, l’Authion etc. Et même une vue sur la mer avec en point de mire le cap d’Antibes et une vue plongeante dans la vallée sur Saint Martin Vésubie et Roquebillière. Le retour se fera par la vacherie de Roquebillière, une sentier plat en balcon. Yohann

Fort Carra – rando sportive

Eventbrite - Programme clubrando06 : 2014

Telle une forteresse, le sommet de Fort Carra garde le vallon de Gialorgues (à plus de 2880m) avec la pointe côte de l’âne (2916 m). La montagne impressionne ainsi que la montée avec une pente à plus de 50 % par endroit. Arrivés à 2765 m, la brèche du fort carra est déjà une étape à franchir. L’endroit est minéral, la ligne d’arête descendant au col de la roche trouée est déchiquetée, fendue, très étroite. Nous contournons le fort carra par l’ouest pour suivre un petit sentier cairné et fléché. Après avoir gravi 3 mini-brèches entre les strates calcairo-gréseuses de 3-4m de haut nous arrivons au sommet. Sensations garanties. Une vue générale jusqu’au écrins, de la vallée du Var et de la Tinée. Vue plongeante sur les lacs de Gialorgues situés 600 m plus bas. La descente se fera en direction des lacs. Après le soleil de la journée, l’orage se sera abstenu jusqu’à notre retour dans la vallée de la Tinée  !…Yohann

Randonnée au Lac du Verrerier, Gordolasque

Eventbrite - Programme clubrando06 : 2014

C’était encore une superbe journée avec un lac inédit sans nom, à l’écart des chemins, dans le vallon du Verrerier en Gordolasque pour une randonnée au sud du Parc National du Mercantour. Bien nous en a pris de vouloir aller explorer ce vallon qui n’est pas balisé mais dont le chemin est pourtant bien marqué. Pas balisé, tant mieux, personne ou presque à par nous !

On aura tout eu : des chamois de toutes tailles, une traversée de rivière, des chevaux, des bouquets de fleurs alpines, des lys martagons, un superbe lac glaciaire, 2 randonneurs qui ont réussi l’exploit de s’y baigner (dont Gilles qui aura fait honneur à se beau maillot de bain offert par le club au repas de fin d’année pour ses exploits de baignade…), et toujours une super ambiance, merci à Christine pour les belles photos !