Cascade des Gauthiers-Le riou, Vallée de L’esteron -Roquesteron-Cubris

Eventbrite - Programme clubrando06 : 2017

Nous entamons notre randonnée de Roquestéron à  Cuébris, en allé simple, organisant une navette. Longeant le Riou (rivière qui se jette dans l’estéron) nous progressons, en le traversant à  de multiples reprises, pour accéder à  sa source. Elle nous guidera ensuite à cette fameuse cascade impressionnante suivant le débit. Le temps est lourd pour cette deuxième  montée où nous pouvons admirer de loin le village de Roquestéron qui a cette particularité d’avoir été occupé successivement par les ligures, les romains, puis dominé par les comtes de Provence et de Savoie, les Etats Sardes et enfin qui sera rattaché à  la France en 1860. Nous pénétrons alors dans une forêt sans sentier, bravant les branchages, marchant sur un tapis de feuilles mortes recouvrant des rochers glissants, très prudemment, nous suivons notre guide muni d’un sécateur pour nous aider à  progresser dans ce chaos végétal et minéral, et découvrons enfin, au pied de la cascade, cette magnifique vasque d’un vert émeraude, recevant la chute d’eau de près de 30 mètres de haut. Quelle récompense après tant d’effort.

Un grand Merci à Christine et Jonathan pour les photos exceptionnelles.

Yohann Clubrando06

Lac jumeaux, lacs des grenouilles, lac vert de fontanalbe, Casterino, Vallée de la Roya

Eventbrite - Programme clubrando06 : 2017

Inoubliable randonnée entre le lacs vert de fontanalbe, le lac des grenouille et les lacs jumeaux dans le parc du Mercantour. Des chamois et des marmottes plus que nos yeux peuvent en voir ! Malgré les prévisions météo, la matinée est maussade. Après un petit café au chaud en attendant une éclaircie, en toute fin de matinée, le soleil fait apparition. La randonnée peut commencer. Le lac des grenouille pointe le bout de son nez. Par ci par là, des marmottes et marmottons se réveillent de l’hiver. Les nuages se dégagent, on prend de la hauteur, la neige nous ralenti, mais c’est sans compter la détermination de Fabrice pour tracer des marches dans la neige pour faciliter notre progression. Les chamois nous ignorent, on les approchent de très près.En haut de la fontaine blanche (fontanalbe), le lac vert, puis au-dessus, les lacs jumeaux, une

gravure apparaît, les autres resterons cachés sous la neige. Ce n’est que partie remise !

Merci à Christine pour les photos…

Gorges d’Amen, Gorges de Daluis, Vallée du Var-Guillaumes

Eventbrite - Programme clubrando06 : 2017

Loin des tracas politiques, en ce beau dimanche d’élections présidentielles du 23 avril, nous ne nous sommes pas privés pour randonner dans la Réserve Naturelle Régionale des gorges de Daluis (Haute vallée du Var), et pour nous aventurer dans les gorges d’Amen.  Le rouge de la roche (la pélite : roche sédimentaire tendre de l’ère primaire riche en oxydes de fer) striée de turquoises et bleues nous rappelle le minerai de cuivre autrefois exploité. Le jaune des genêts fleuris, image où à une certaine époque l’or était recherché dans cette région et, le vert des coussinets d’euphorbe, de thym, ponctué de chênes découvrant leur jeune feuillage, nous émerveillent.  Nous grimpons en direction de la clue, jusqu’à un ancien village minier abandonné, jamais desservi par une route, nommé Amen (dit « Amé »).  Après une pause-déjeuner dans les ruines d’Amen, face au Monts St Honorat encore enneigé, nous faisons un petit détour vers le pont qui enjambe le torrent d’Amen où le travail de l’érosion a formé des vasques en cascade avant de s’écouler au fond de ces gorges si profondes qu’on y aurait presque le vertige.
En surplombant ces ravins de terres rouges, nous observons un panorama exceptionnel formé de « sculptures » façonnées par des millions d’années de mouvements géologiques.  Une pure merveille de la nature à voir absolument.

Un grand MERCI à Christine pour le texte et les photos

Yohann Clubrando06

Contreforts du mont mounier

Eventbrite - Programme clubrando06 : 2017

Un très belle journée ensoleillée, pour découvrir les petites fleurs printanières (gentiane, coucou, anémone, pensée et bien d’autres). Un beau panorama ponctué par le mounier et son sommet face sud déneigé. Le retour se fera par la cabane d’ars occupée en estive par le berger qui entraine ses brebis à pâturer les alpages à l’aide des ses patouf. On retiendra que le mounier est le massif calcaire le plus haut des alpes maritimes. Ce calcaire s’est formé il y a plus de 250 millions d’années, là où les terres étaient immergées avant la surrection des alpes, il y a 40 millions d’années.

Merci à Christine pour le photos

Col de Roua-Haute Mihubi-Léouvé-La roudoule

Eventbrite - Programme clubrando06 : 2017
Ce dimanche était la randonnée à ne surtout pas manquer ! Une neige tombée la veille, la roche rouge de la vallée de la roudoule, les multiples cascades temporaires et un ciel immaculé de bleu. Nous progressons sur un sentier aux abords enneigés avec un sentier dégagé par le ruissellement. Nous arrivons au col de roua d’où une vue dégagée s’offre sur la vallée du var et un aperçu des gorges de Daluis. Nous continuons notre marche vers le hameau de Haute Mihubi. Nous faisons la trace dans les quelques 15 cm de neige poudreuses. Les quelques feuillus enneigés nous font penser à une dépose de coton sur les branches !. Un vrai décor de cartes postales. Vers 11h30 nous entamons l’apéro printanier qui sera servi dans des coupelles sculptées dans de la neige. De là une magnifique vue sur la vallée. Au retour au fur et à mesure de notre descente la neige a totalement fondu. Nous en profitons pour prendre une petite sente à travers la roche rouge pour aller vers une superbe cascade temporaire issue de la fonte. Le spectacle est étonnant. L’endroit parait surréaliste. Les couleur rouge, vert, bleu,blanc se mélangent. Cette sortie aura été l’occasion unique de se trouver au bon endroit au bon moment, car il est très rare de voir ce lieu au multiples ruisseaux et cascades.

Yohann Clubrando06

WE Raquettes Haut Verdon, Lac d’allos, Vallon de Chasse – Allos

Eventbrite - Programme clubrando06 : 2017

Premier Séjour organisé par le clubrando06 en partenariat avec AzurMercantourNature au Gîte Ste Brigitte. Deux randonnées différentes qui nous ont fait découvrir le vallon de chasse et la cabane Marie Louise le samedi et le fabuleux lac d’Allos le dimanche. La montée du vallon de chasse commence par une rencontre avec une multitude de grosses grenouilles dans une marre avec des milliers d’œufs en surveillance. Nous progressons ensuite vers la cabane Marie Louise (qui peut être louée pour une nuit), puis la cabane Ste anne où nous déjeunons. La neige freine notre progression. Nous en profiterons pour faire un petit entrainement recherche ARVA « laborieux ». C’est dans une ambiance festive que le repas du soir se passe avec en guise d’apéro une rétrospective (film) des meilleurs moments de 2016 du club. S’en ai suivi un Quizz sur la montagne avec plein de cadeau en guise de bonnes réponses. Un grand Merci à Anne-Marie pour son gâteau d’anniversaire et la bonne ambiance dans le cuisines du gite !!. La nuit se passe et c’est au petit matin que nous démarrons la rando en direction du plus beau lac du Mercantour. Raquettes au pied, la distance est longue, mais le spectacle est au rendez-vous ! Un ciel bleu, une neige immaculée. Dominé par le Mont Pelat et les tours de l’encombrette, le lac glaciaire est majestueux. Nous resterons plus d’une heure au soleil à le contempler. Une très belle randonnée à refaire cet été lorsque les fleurs sortiront. Un grand merci au groupe, à sa bonne humeur, aux différents échanges et à sa soif de découverte…

Yohann Accompagnateur en montagne

Crête de la Bernarde-Picogu -Haut Esteron

Eventbrite - Programme clubrando06 : 2017

Aujourd’hui, il y en aura eu pour tous les goûts. Raquettes avec la montée du Picogu et Pédestre avec la montée de la Bernarde. A la clef une vue sur le haut Estéron et Verdon imprenable. Arrivés à la station de neige de Vauplane au-dessus du village de Soleihas (Haut Estéron), nous avons chaussés nos raquettes pour monter la seule pente enneigée de la station (150 m D+), celle du Picogu (1841 m), pour mieux la redescendre en « luge humaine ». Fous rires assurés. Pour profiter d’avantage de notre belle journée, nous avons déchaussé pour rejoindre la crête de la Bernarde (1941 m), juste en face. Ce panorama à 360° (vue sur la crête du Teillon, le Pensier, le Pic de Chabran, le Content, le Cheiron, le Mont St Honorat, le Grand Coyer…) nous a très vite fait oublier ce bon petit raidillon de 350 m de D+. Après notre petite pause déjeuner, nous nous sommes initiés à la recherche de victimes d’avalanches avec un détecteur (DVA) . Le groupe a fait preuve de courage et d’énergie pour creuser dans une neige bien lourde. Encore beaucoup de fous rires partagés. Il est temps de redescendre et la température se fait plus fraîche. La neige fut difficile à aller chercher, mais nous avons fait preuve d’audace en s’adaptant au conditions neigeuses du moment et en profitant au maximum du lieu.

Merci à Christine pour le texte et les photos ainsi qu’à Jonathan